Les XXX ou « The mark of death »…


Nous en venons à l’une des pratiques les plus contestables du Service Après Vente de la Société ROLEX, une pratique qui consiste à graver, dans le fond des boîtiers des montres ROLEX les plus anciennes la marque d’un triple X en cas de refus de révision de la montre.

Une marque indélébile qui jette la suspicion sur l’état de la montre si bien qu’aucun collectionneur avisé ne prendra le risque d’en faire l’acquisition : « The mark of death », une gravure mortelle, disent les collectionneurs.

Imaginez une montre ROLEX de collection, ayant 30 à 40 années d’ancienneté, une pièce rarissime et exceptionnelle, d’une valeur patrimoniale souvent considérable, qui va brutalement être dévalorisée et dégradée, du simple fait que le Service Après Vente de la Société ROLEX aura gravé sur son boîtier ce stigmate de trois X.

Et qu’importe si pour y remédier l’on fait disparaître cette inscription en changeant le boîtier. Car sur une pièce de collection, une telle modification a inévitablement pour effet de dévaloriser la montre.

Au demeurant, tout collectionneur avisé ne manquera pas de s’interroger sur la présence d’un nouveau boîtier sur une montre très ancienne.

Dans les maisons comme Sotheby’s ou Christie’s, les montres ROLEX sont présentées avec le boîtier ouvert.

Quelle désolation pour les professionnels de la collection que nous sommes, de découvrir en ouvrant le boîtier de montres anciennes ROLEX que nous présentent nos clients ces XXX et de devoir alors leur annoncer que la montre a perdu une grande part de sa valeur…

Le plus souvent, ces propriétaires ne soupçonnaient même pas que leur montre était gravée…

Et pour cause, c’est dans l’ignorance de ce risque qu’ils ont confié pour révision leur montre ancienne au Service Après Vente de la Société ROLEX.

Pouvait-il, il est vrai, un seul instant imaginer que si leur montre était jugée non révisable, elle leur serait restituée, non pas telle qu’il l’avait confiée, mais avec l’inscription sournoise d’un signe dévalorisant.

Ce procédé est d’autant plus choquant que le Service Après Vente de la Société ROLEX ne précise pas toujours clairement les raisons pour lesquelles les montres qui leur sont confiées ne seraient pas révisables…

Montres dont, soit dit en passant, cette même société ROLEX vante la résistance à toute épreuve…


J'accuse donc le Service Après Vente de la Société ROLEX, en portant sur les montres de collection prétendument non révisables qui leur sont confiées, un signe représentant trois X, d’exposer leurs propriétaires à un lourd préjudice patrimonial.

Combien de centaines de milliers d’euros sont ainsi partis en fumée et continueront ainsi de se consumer si nous ne réagissons pas.

En tant que professionnel de la collection, nous assistons avec dépit et inquiétude à la disparition progressive de ces pièces historiques rarissimes, et mettons donc très sérieusement en garde les propriétaires des montres ROLEX contre les pratiques du Service Après Vente de la société ROLEX.


XXX caseback
XXX caseback